Les informations suivantes sur la structure des membres de l’ASG se fondent sur les données relatives aux membres actifs des membres affiliés à l’OAR au 31.10.2010 et soumis à l’obligation de révision de l’ASG pour leur activité d’intermédiaire financier pour des exercices en cours entre le 31.12.2010 et le 30.09.2011.

Date: 04.09.2012

“Quel avenir pour la gérance indépendante”

Les lecteurs de Point de Mire connaissent déjà Olivier Bizon et 1875 Finance, (voir notamment PdM no 33, été 2008 et no 35 hiver 2008). La société est l’un des principaux acteurs sur la scène de la gestion indépendante à Genève. Créée en 2006 par une équipe de professionnels reconnus, elle se consacre à deux axes d’activité: la clientèle privée et le multi family office. Classée par Bilan parmi les 50 meilleures PME helvétiques, 1875 Finance gère environ 5 milliards de francs. Dans le classement Bloomberg des multi-family offices, elle se hisse au 29e rang mondial et au 1er rang suisse pour ce qui est de la moyenne des avoirs gérés par famille (cf Bloomberg Markets September 2012).

Date: 14.03.2012

“La gestion d'avoirs gris se vend à zéro”

A vendre: portefeuille d’avoirs non déclarés d’Europe. Prix: zéro, pourrait afficher la rubrique «petites annonces» de la place financière helvétique. Alors que la Suisse s’éloigne du modèle de gestion non déclarée d’avoirs transfrontaliers (offshore), et que le Conseil fédéral, dans le cadre de sa «Weissgeld Strategie», souhaite voir à terme les acteurs de la place renoncer entièrement à l’argent gris, on assiste à un brusque déclin de la valeur d’entreprise des gérants traditionnels sur le marché des acheteurs.

Date: 17.02.2011

“Les tiers gérants demeurent sous-équipés en matière d’outils métier”

Les tiers gérants demeurent sous-équipés en matière d’outils métier. Les éditeurs de logiciels sont dans les starting-blocks et peaufinent leurs solutions. Dégel du marché annoncé.

Date: 15.03.2010

“Nos autorités doivent mieux défendre la sphère privée”

Associé-gérant et cofondateur de 1875 Finance, François-Michel Ormond affiche plus de quarante ans de carrière dans la gestion de fortune. Une expérience qui lui confère un regard aiguisé sur le métier et sur les soubresauts dont il est l’objet avec la crise financière. Il défend la structure de gestionnaire indépendant, la plus à même de répondre aux exigences de proximité du client. Interview.

Date: 09.11.2009

“Le client en infraction devient persona non grata”

Les offensives réglementaires et fiscales provoquent une révolution dans la gestion de fortune. Le client qui ne se met pas en règle n’est plus le bienvenu. «Je refuserais probablement un nouveau client qui ne voudrait pas mettre ses affaires en conformité avec la loi de son pays de résidence», témoigne Jean-Christophe de Mestral, gérant indépendant à Aubonne, sur la côte vaudoise.